Chemin de croix : Chemin de mission

 

CHEMIN DE CROIX :
CHEMIN DE MISSION

contexte

À l’occasion du carême 2019 et dans le sillage d’un temps « extraordinaire de prière et de réflexion sur la mission Ad gentes » (Octobre 2019), le pape François « rappelle combien la sainteté de la vie est nécessaire pour l’efficacité de l’apostolat; il recommande, par conséquent, une union avec le Christ et une implication plus convaincue et joyeuse dans sa divine passion d’annoncer l’Évangile à tous, en usant de miséricorde envers tous.

Se renouveler demande la conversion, demande de vivre la mission comme opportunité permanente d’annoncer le Christ, de le faire rencontrer en témoignant et en rendant les autres participants de notre rencontre personnelle avec Lui. Je souhaite que votre assistance spirituelle et matérielle aux Églises les rende toujours plus fondées sur l’Évangile et sur l’engagement baptismal de tous les fidèles, laïcs et clercs, dans l’unique mission de l’Église : rendre l’amour de Dieu proche de tout homme, spécialement de ceux qui ont le plus besoin de miséricorde. » (Discours du Pape François aux OEuvres pontificales missionnaires, Rome, samedi le 3 juin 2017. Zenit Org.)

Durant les temps forts de l’Année liturgique, le Carême et la Semaine sainte permettent cette heureuse rencontre avec la source de toute foi commune et personnelle : Jésus, Christ et Seigneur. En plus de la liturgie, certaines dévotions favorisent une appropriation du chemin de Jésus et de ses choix en les faisant vivre et prier. Le Chemin de croix est une dévotion ecclésiale qui unit la vie de Jésus et celle des chrétiens, propose un parcours catéchétique et interpelle les priants en vue de changements dans l’existence quotidienne autant des communautés que des personnes chrétiennes.

Cette dévotion aide les croyants à demeurer contemporains et témoins actifs des événements et des lieux qui ont marqué la vie de Jésus et l’histoire du salut : Jérusalem et chacune de nos communautés. Il semble opportun d’offrir aux fidèles d’ici, en 2019, une version originale du Chemin de croix dont le titre symbolique et catéchétique pourrait être Chemin de croix : chemin de mission. Le texte pastoral tient compte des repères offerts par sa sainteté le Pape François, en actualisant pour les communautés chrétiennes et nos milieux de témoignage des défis de la vie de foi et approfondit une solidarité effective avec les Églises et les chrétiens de Terre sainte et du Moyen Orient.

 


 

Ce chemin de croix est pensé et conçu en vue d’un usage pastoral lors des rassemblements de prières des paroisses et des groupes le Vendredi saint ou durant les marches du pardon en plusieurs régions du Canada. Il peut être repris, en cours d’année, pour des rassemblements où l’on souhaite vivre un chemin de croix axé sur la vie de foi comme disciples et missionnaires. Il se présente aussi comme une méditation personnelle à laquelle on peut accéder en tout temps.

chaque station comporte

  • Un verset du chapitre 17 de l’évangile de Jean où Jésus revient sur sa mission, celle de ses disciples immédiats et à venir;
  • Une méditation brève qui évoque un défi de foi et de mission et des pas de conversion à vivre comme disciple missionnaire;
  • Un verset d’un psaume qui résume et exprime les sentiments de Jésus ou de la communauté;
  • Un chant qui assure la transition d’une station à l’autre et rappelle à la communauté que la fidélité sur le chemin est à vivre en chantant.

Les animateurs de ce Chemin de croix peuvent le recevoir comme un instrument à adapter selon les milieux et les moyens dont ils disposent. C’est réellement un outil de travail.

Il est utile d’animer le Chemin de croix en utilisant plusieurs voix là où c’est possible, mettant ainsi en relief les trois dimensions propres à chaque station : la Parole de Dieu, la méditation et l’intégration de l’assemblée.

 


 

SUGGESTIONS DE CHANTS

Les chants proposés sont purement indicatifs. Les communautés s’en serviront en tenant compte de leur répertoire et de leurs cultures différentes. Les chants sont indiqués à partir de l’Édition canadienne D’une même voix, Chants notés, Éditions de la CECC/ Novalis, 2003. Chaque chant est cité avec son numéro dans cette publication. Une attention particulière devrait être accordée à des chants relatifs à la mission.

chants exhortant à la mission

Allez par toute la terre 533; Christ Roi du monde 539; Peuple choisi 543; Envoie des messagers 551; Il est venu marcher 557; Dieu nous a tous appelés 571; Peuple de Dieu n’aie pas de honte 575; Peuple de frères 576; Ta nuit sera lumière de midi 589; Tournés vers l’avenir 593.

chants d’ouverture

Souviens-toi de Jésus-Christ 588 (I 45); Croix plantée sur nos chemins (H 189); Au coeur de nos détresses 462 (H 128).

chants entre les stations

C’était nos péchés qu’il portait 463; Impropères 461; Église du Seigneur 662; Seigneur, viens revivre en nous 664; Je vous donne une loi nouvelle 455; Celui qui aime est né de Dieu 537; Dieu est Amour 542D.

chants d’envoi

Ô croix dressée sur le monde 465; Victoire, tu règneras 468; Par le baptême de renaissance 677; Christ, roi du monde 539; Pas de plus grand amour 452.

 


 

STATIONS DU CHEMIN DE CROIX

entrée des ministres en silence

P : Au nom du Père, et du Fils, et du Saint Esprit.

R : Amen

monition d’ouverture

Frères et soeurs, Le pape François a écrit récemment : « Se renouveler demande la conversion, demande de vivre la mission comme opportunité permanente d’annoncer le Christ, de la faire rencontrer en témoignant et en rendant les autres participants de notre rencontre personnelle avec lui. Je souhaite que votre assistance spirituelle et matérielle aux Églises les rende toujours plus fondées sur l’Évangile et sur l’engagement baptismal de tous les fidèles, laïcs et clercs, dans l’unique mission de l’Église : rendre l’amour de Dieu proche de tout homme, spécialement de ceux qui ont le plus besoin de miséricorde. » (Discours aux oeuvres pontificales missionnaires, Rome, samedi le 3 juin 2017)

Nous sommes rassemblés pour vivre ensemble le parcours des dernières heures de Notre Seigneur Jésus Christ et de l’Heure fondamentale de notre salut, de tout salut. Nous veillons avec le Christ, les apôtres et tous les chrétiens du monde pour que nous découvrions la grâce et les exigences de la mission de Dieu dans notre monde et notre temps.

chant d’ouverture

 


 

1ère STATION

Jésus est condamné à mort

« Père, l’heure est venue. Glorifie ton Fils afin que ton Fils te glorifie. Ainsi, comme tu lui as donné le pouvoir sur tout être de chair, il donnera la vie éternelle à tous ceux que tu lui as donnés. Or, la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ. » (Jean 17,1b-3)

méditation

seigneur, avec toi le parcours du temps s’arrête. Parmi ceux qui te haïssent, plusieurs espèrent que tout sera bientôt terminé. Ils pensent entre eux : « Déjà, tout est en train de finir, nous l’arrêterons, nous pourrons enfin nous taire. » Mais toi, Seigneur, dans ta prière intime avec le Père, précisément en ce moment d’hostilité et de haine, tu recueilles délicatement du temps dans le temps : « Père, l’heure est venue ».

Voici ce qui nous surprend, Seigneur: on parle de mort, et toi tu utilises des paroles de vie éternelle! Tu es à la fin de ta vie terrestre, et tu pries le Père afin nous puissions tous recevoir de Toi la vie éternelle et Le connaître Lui le seul vrai Dieu. Quel échange merveilleux et profond!

silence

L : C’est chez toi qu’est la source de vie, c’est par ta lumière que nous voyons la lumière. (Ps 35, 10)

Chant

 


 

2ème STATION

Jésus est chargé de sa croix

«Moi, je t’ai glorifié sur la terre en accomplissant l’oeuvre que tu m’avais donnée à faire. Et maintenant, glorifie-moi auprès de toi, Père, de la gloire que j’avais auprès de toi avant que le monde existe. » (Jean 17, 4-5)

méditation

Nous sommes grandement surpris, Seigneur, par ta manière de faire. Tu nous parles de la gloire que tu as rendue au Père en accomplissant sa volonté. Maintenant, tu demandes de recevoir cette gloire que toi et le Père vous seuls connaissez « avant que le monde existe. » L’image que nous avons de ta gloire dans nos pensées est semblable à l’entrée triomphale d’un Roi : c’est la louange rendue à un héros victorieux et manifestée à tous.

Ta manière de te révéler Seigneur est bien différente : c’est le mystère de communion entre le Père et toi. Tout ce que tu as dit, fait, enseigné et vécu, tu l’as toujours cherché et témoigné par les faits. Tu as manifesté à l’humanité cette union d’Amour infini. C’est cet Amour que tu nous manifestes maintenant dans un lien indissoluble : la folie de la Croix.

silence

L : Qui aurais-je au ciel, si étant avec toi, je ne me plais pas sur cette terre? J’ai le corps usé, le coeur aussi. Mais le soutien de mon coeur, mon patrimoine, c’est Dieu pour toujours. (Ps 72, 25-26)

Chant

 


 

3ème STATION

Jésus tombe pour la première fois

« J’ai manifesté ton nom aux hommes que tu as pris dans le monde pour me les donner. Ils étaient à toi, tu me les as donnés, et ils ont gardé ta parole. » (Jean 17, 6)

méditation

Ce qui était d’abord abstrait et lointain, Seigneur, tu l’as rendu visible et proche. Tu nous as montré le visage du Père. Dieu n’est plus l’innommable. Il n’est plus une doctrine froide et théorique. Qui te voit, voit le visage du Père. Qui t’écoute, écoute le Père. Qui t’accueille, ne t’accueille pas uniquement, mais il accueille celui qui t’envoie : le Père céleste.

Cela a encore lieu mystérieusement et aujourd’hui en nous quand, dans ta Parole et ton Évangile, nous nous retrouvons à nouveau rencontrés, visités et aimés, bien au-delà de nos capacités et de nos mérites. Demeurons, Père, toujours liés à ta Parole d’amour, comme Jésus s’est lié à nous par des liens d’amour.

silence

L : Je vais redire ton Nom à mes frères et te louerai en pleine assemblée. (Ps 21, 23)

Chant

 


 

4ème STATION

Jésus rencontre sa mère

« Maintenant, ils ont reconnu que tout ce que tu m’as donné vient de toi, car je leur ai donné les paroles que tu m’avais données : ils les ont reçues, ils ont vraiment reconnu que je suis sorti de toi, et ils ont cru que tu m’as envoyé. » (Jean 17, 7-8)

méditation

Avoir conscience, Seigneur, que nous avons été nommés et désirés dans le mystère de ta prière est quelque chose de merveilleux. L’amour dont tu nous parles est tellement grand que nous avons un peu de difficulté à l’accueillir pour chacun de nous comme une réalité vraie. « Père, tout cet amour pour nous vient de toi? »

Quel don tu nous fais, ô Père, en nous donnant ton Fils unique! Non seulement il nous a révélé ton visage d’amour par ses paroles, mais Lui-même s’est abaissé dans notre misère humaine et il est devenu ta Parole d’amour : le Vivant ! Donne-nous Seigneur de t’accueillir, Toi, le plus grand amour.

silence

L : Je bénis le Seigneur qui me conseille, même la nuit mon coeur m’avertit. Je garde sans cesse le Seigneur devant moi, comme il est à ma droite je suis inébranlable. (Ps 15, 7-8)

Chant

 


 

5ème STATION

Simon de Cyrène aide Jésus à porter sa Croix

« Moi, je prie pour eux: ce n’est pas pour le monde que je prie, mais pour tous ceux que tu m’as donnés, car ils sont à toi. Tout ce qui est à moi est à toi, et ce qui est à toi est à moi; et je suis glorifié en eux. » (Jean 17, 9-10)

méditation

Qui se rappelle quand et comment chacun de nous a été appelé à porter la croix de Jésus et à participer au salut de l’humanité? Que de fois, nous perdons le souvenir des occasions qui ont été à l’origine d’une première rencontre du Christ Jésus et d’une participation à sa mission.

L’appel à la foi passe par des personnes et des événements. Nous en comprenons le sens en cours de route et en méditant. Peu à peu, nous apprenons que le Père nous a donnés à son Fils pour le connaître et partager son amour, sa vie et sa mission. Il prie sans cesse pour nous afin que nous aimions la vocation qu’il nous donne et trouvions notre joie dans cette réciprocité d’amour et de service.

silence

L : Je suis à toi, sauve-moi car j’ai cherché tes préceptes. (Ps 118, 94)

Chant

 


 

6ème STATION

Véronique essuie la face de Jésus

« Désormais, je ne suis plus dans le monde; eux, ils sont dans le monde, et moi je viens vers toi. Père saint, garde-les unis dans ton nom, le nom que tu m’as donné, pour qu’ils soient un comme nous-mêmes. Quand j’étais avec eux, je les gardais unis dans ton nom, le nom que tu m’as donné. » (Jean 17, 11-12a)

méditation

La face de Jésus est endolorie et défaite, non seulement par l’hostilité et le mensonge, mais aussi par les contradictions entre les disciples et celles des communautés chrétiennes. Il n’y a rien de plus déroutant que les divisions aux visages et aux histoires multiples entre ceux et celles qui, pourtant, ont accepté le Nom de Jésus et promis de cheminer dans l’unité de l’amour.

L’unité des disciples de Jésus est fidélité à sa parole et à sa volonté. Elle est un signe crédible pour ceux et celles qui regardent et observent les chrétiens vivre dans le monde. Elle est une responsabilité et un témoignage. L’union fraternelle des disciples demeure l’oeuvre de sainteté divine affrontant les ténèbres de la division. Elle permet de retrouver la face transfigurée de Jésus : « Là où deux ou trois sont rassemblés en mon Nom je suis là au milieu d’eux ».

silence

L : Oui les justes célébreront ton Nom, et les hommes droits habiteront en ta présence. (Ps 139, 14)

Chant

 


 

7ème STATION

Jésus tombe pour la deuxième fois

« J’ai veillé sur eux, et aucun ne s’est perdu, sauf celui qui s’en va à sa perte de sorte que l’Écriture soit accomplie. Et maintenant que je viens à toi, je parle ainsi, dans le monde, pour qu’ils aient en eux ma joie, et qu’ils en soient comblés. Moi, je leur ai donné ta parole, et le monde les a pris en haine parce qu’ils n’appartiennent pas au monde, de même que je n’appartiens pas au monde. » (Jean 17, 12b-14)

méditation

Vivre et cheminer en disciple comportent des surprises et des conséquences qui ne sont pas toujours perçues lors des premiers pas dans la vie chrétienne. Il est impossible pour les disciples d’éviter un jour l’hostilité, la souffrance, la persécution, voire le martyre, pour le seul fait d’être chrétien. Il est exigeant de mener une existence de fidélité à la volonté de Dieu et aux paroles de Jésus.

Tant de frères et de soeurs dans le monde vivent cette tension en permanence. Pas facile de rester debout et droit quand il y a tant de pièges. Apprendre à veiller les uns sur les autres dans la vie de foi et le témoignage chrétien est une attitude vitale mais elle ne vient pas spontanément. Veiller ainsi c’est apporter un soutien imaginatif et partager une joie qui donne du courage et permet de persévérer.

silence

L : Même l’ami sur qui je comptais et qui partageait mon pain a levé le talon sur moi. (Ps 40, 10)

Chant

 


 

8ème STATION

Jésus croise les femmes de Jérusalem

Je ne prie pas pour que tu les retires du monde, mais pour que tu les gardes du Mauvais. Ils n’appartiennent pas au monde, de même que moi, je n’appartiens pas au monde. Sanctifie-les dans la vérité : ta parole est vérité. De même que tu m’as envoyé dans le monde, moi aussi, je les ai envoyés dans le monde. » (Jean 17, 15-18)

méditation

Être et vivre en chrétien dans la société et la culture ne sont pas des accidents, c’est un choix et une condition de vie. Les disciples apprennent, jour après jour, qu’ils partagent la passion et la mission de Jésus. Ils sont envoyés et les défis à relever sont semblables à ceux de Jésus. Ils apprennent vite que faire la part des choses entre le Bien et le Mal est un discernement qui laisse peu de repos.

Quand nous connaissons la tentation, nous savons que Jésus chemine avec nous. Il nous apprend à démasquer les sollicitations qui nous éloignent de notre vraie vie. Jésus fait avec nous la vérité et, au coeur d’épreuves fortes, nous confirme dans la foi et la mission.

silence

L : N’est-ce pas toi qui reviendras nous faire vivre et qui seras la joie de ton peuple? (Ps 84,7)

Chant

 


 

9ème STATION

Jésus tombe pour la troisième fois

« Et pour eux je me sanctifie moi-même, afin qu’ils soient, eux aussi, sanctifiés dans la vérité. » (Jean 17, 19)

méditation

Jésus pousse jusqu’à l’extrême le don de soi. Pour que nous vivions, il ne sacrifie personne ni rien d’autre que lui-même. Chaque pierre d’achoppement et chaque défi nouveau deviennent pour Jésus une occasion de mener à terme la transformation des disciples par le don de sa propre vie. Sanctifié lui-même, Jésus sanctifie ses disciples et les confirme comme missionnaires.

Dans la crainte de soi et la confiance en Dieu, les disciples vivent le coeur tourné vers Dieu. Ils éprouvent les joies et les tensions de cette conversion permanente qui presse d’accomplir le choix initial en quittant un monde sans Dieu ou hostile à Dieu. La tentation ultime porte toujours sur le mystère de Dieu, souvent reconnu et confessé dans l’abîme de son silence et de la foi.

silence

L : Une descendance servira le Seigneur; on parlera de lui à cette génération : elle viendra proclamer sa justice et dire au peuple qui va naître ce que Dieu a fait. (Ps 21, 31-32)

Chant

 


 

10ème STATION

Jésus est dépouillé de ses vêtements

« Je ne prie pas seulement pour ceux qui sont là, mais encore pour ceux qui, grâce à leur parole, croiront en moi. Que tous soient un, comme toi, Père tu es en moi, et moi en toi. Qu’ils soient un en nous, eux aussi, pour que le monde croie que tu m’as envoyé. » (Jean 17, 20-21)

méditation

Croire en Jésus de nos jours suscite l’indifférence, même l’incompréhension. La parole de Dieu n’est pas bien accueillie dans notre monde. Tant de personnes doutent de Jésus et de l’Évangile. Pourtant, Jésus nous demande de lui faire confiance et de le suivre. Car, suivre Jésus, c’est croire en Dieu.

Jésus nous convie à le faire connaître autour de nous avec force et conviction. Il désire que nous soyons d’ardents et d’ardentes missionnaires remplis d’espérance et de foi. Jésus nous enseigne à annoncer la Bonne Nouvelle dans la joie et à répandre autour de nous la béatitude de croire en lui.

silence

L : Seigneur, montre-moi ton chemin et je me conduirai selon ta vérité. Unifie mon coeur pour qu’il craigne ton nom. (Ps 85, 11)

Chant

 


 

11ème STATION

Jésus est cloué à la croix

« Et moi, je leur ai donné la gloire que tu m’as donnée, pour qu’ils soient un comme nous sommes UN : moi en eux et, et toi en moi. Qu’ils deviennent ainsi parfaitement un, afin que le monde sache que tu m’as envoyé, et que tu les as aimés comme tu m’as aimé. » (Jean 17, 22-23)

méditation

Les chrétiens font souvent face à la division, aux désaccords et aux diverses querelles intestines qui traversent l’Église. Nous éprouvons des difficultés à nous comprendre, à nous écouter, à travailler ensemble dans l’harmonie.

Nous avons la responsabilité de nous préoccuper des Églises des pays de mission mais nous sommes souvent préoccupés par notre propre réalité au lieu de bâtir une véritable solidarité avec nos frères et nos soeurs répandus sur la planète. Jésus appelle les croyants et les croyantes à faire l’unité, à se réconcilier pour que l’amour de Dieu transforme toute la Terre.

silence

L : Car, j’ai toujours été avec toi : tu m’as saisi la main droite; tu me conduis selon tes vues, tu me prendras ensuite dans la gloire. (Ps 72, 23-24)

Chant

 


 

12ème STATION

Jésus meurt sur la croix

« Père, ceux que tu m’as donnés, je veux que là où je suis, ils soient eux aussi avec moi, et qu’ils contemplent ma gloire, celle que tu m’as donnée parce que tu m’as aimé avant la fondation du monde. » (Jean 17, 24)

méditation

Nous voulons que Dieu soit avec nous. Nous le prions tous les jours de nous accorder sa faveur, qu’Il réponde à nos intentions, qu’Il nous donne ce que nous lui demandons. Cependant, est-ce que nous nous sommes déjà laissé aller vers Dieu dans la simplicité et l’humilité, sans rien demander?

Si nous désirons que Dieu nous aime, nous devons aussi l’aimer, l’écouter dans le silence, la méditation. L’essentiel est d’aimer et d’être aimé. La mission des chrétiens n’est-elle pas d’aimer son prochain?

silence

L : Ne me rejette pas loin de toi, ne me reprends pas ton esprit saint; rends-moi la joie d’être sauvé et que l’esprit généreux me soutienne. (Ps 50, 13-14)

Chant

 

13ème STATION

Jésus est détaché de la croix

« Père juste, le monde ne t’a pas connu, et ceux-ci ont reconnu que tu m’as envoyé. » (Jean 17, 25)

méditation

Lorsque Jésus envoya ses disciple annoncer la Bonne Nouvelle de par le monde, il comptait sur eux pour appeler d’autres disciples. La foi des disciples était fragile. Malgré cela, ils annonçaient auprès des populations, du mieux qu’ils le pouvaient, que le Christ est parmi nous et que le Royaume de Dieu est déjà en marche.

Où se situe notre foi en Jésus-Christ? Sommes-nous prêts à témoigner de notre foi? Comme nous y convie le pape François, pouvons-nous devenir des disciples missionnaires pour aller vers les périphéries annoncer Jésus-Christ à ceux et celles qui ne l’ont jamais entendu?

silence

L : Toutes les nations que tu as faites viendront se prosterner devant toi, Seigneur, et glorifier ton Nom. (Ps 85, 9)

Chant

 


 

14ème STATION

Jésus est mis au tombeau

« Je leur ai fait connaître ton nom, et je le ferai connaître, pour que l’amour dont tu m’as aimé soit en eux, et que moi aussi, je sois en eux. » (Jean 17, 26)

méditation

Notre relation à Dieu et en son Fils, Jésus, se vit d’abord dans un rapport personnel. Mais il doit porter ses fruits vers la communauté, la société et le monde qui nous entourent. Nous avons la responsabilité de partager l’amour de Dieu avec les autres. Ce bienfait que nous ressentons de croire en Lui, nous ne pouvons le garder pour nous!

Jésus, lorsqu’il est en nous et quand nous le recevons avec joie, nous unifie. Nous ne pouvons ensevelir notre bonheur. La paix s’empare de nous. Transmettons notre amour de Dieu. Le monde n’attend que cela!

silence

L : Nations, louez toutes le Seigneur. Peuples, glorifiez-le tous. Car sa fidélité nous dépasse, et la loyauté du Seigneur est pour toujours. (Ps 116, 1-2)

Chant

 


 

Envoi

accueillons, debout et recueillis, la paix et la bénédiction

P : À Celui qui peut nous préserver de toute chute et nous présenter devant sa gloire, sans reproche et dans l’allégresse, au seul Dieu notre Sauveur, par Jésus notre Seigneur, gloire, majesté, force et puissance, dès avant tous les temps, maintenant et dans les siècles des siècles. (Jude 24-25)

R : Amen.

P : Que Dieu Tout Puissant vous bénisse et vous garde le Père, le Fils et le Saint-Esprit.

R : Amen

chant d’envoi

 


 

Ce chemin de croix est un projet conjoint de trois groupes :

l’Ermitage de Gethsémani (Jérusalem), le Bureau des Missions des Franciscains (Montréal) et le Commissariat de Terre Sainte au Canada (Ottawa).

Nous exprimons notre reconnaissance à l’égard des groupes et des personnes qui ont collaboré généreusement à ce projet de réflexion et de prière.

Liens rapides
Commissariat de Terre Sainte au Canada

1247 Place Kilborn
Ottawa, Ontario  K1H 6K9
Les bureaux du Commissariat sont ouverts du lundi au vendredi,

9 heures-16 heures, sauf les jours fériés.

TÉLÉPHONE: 1-613-737-6972
ÉCRIVEZ-NOUS: info@commissariat.ca